COVID19 - "Il était une fois Bayssan"

Nous sommes au regret de communiquer à notre public que la manifestation "Il était une fois Bayssan" est annulée. Aucun concert, spectacle ou visite n'est maintenu.

Site de la Scène de Bayssan

Exposition photo "Hérault, paysages en scène(s)" par Jean-Claude Martinez

Thématiques : Evénements

Une exposition de photo géantes à découvrir dès le 19 septembre au domaine de Bayssan.

Le photographe Jean-Claude Martinez adore la ville par son graphisme, son grouillement, et surtout pour sa facilité des rencontres. Pour ce Biterrois, c’est la relation avec la personne qui crée l’image. « J’attends, jusqu’à ce qu’elle ait envie de jouer avec moi », dit-il. Avec cet intérêt pour l’être humain dans sa vie quotidienne, il s’inscrit avec ses images en noir et blanc dans la pure tradition de la photographie humaniste apparue en 1930, à l’instar de ces photographes célèbres Henri Cartier-Bresson et Robert Doisneau.

Pour eux, l’environnement du sujet a autant d'importance que le sujet lui-même. Un défi que Martinez a relevé par la technique du « ras le sol » qui consiste à poser son appareil par terre pour photographier. Pour lui, c’est la seule manière de créer un équilibre presque magique entre des éléments de patrimoine et l’homme. « Tout le monde est à pied d’égalité », explique-t-il.

Ses prises de vues réalisées très proches du sol bouleversent la perception des villes pourtant familières. Elles nous paraissent différentes, se révèlent sous des angles nouveaux. Même si la technique n’est pas nouvelle, dans cette ampleur et par cette exclusivité accordée aux cités d’aujourd’hui, elle est unique.

Espace qui s’universalise, la ville, sous l’objectif de Martinez, se pare d’une esthétique poétique propre à chacune, déployée dans une lumière travaillée minutieusement qui donne à ces images un effet presque plastique.

Sa démarche est celle d’un photographe « auteur ». Elle reflète sa personnalité artistique qui explore chaque ville sous des aspects différents, de telle sorte qu’aucune prise de vue ne se ressemble même si le sujet est identique : « Dans la douceur des villes. »

C’est sous ce nom que le photographe a développé son projet. Celui-ci a déjà suscité un fort intérêt du réseau AVEC – Réseau de villes euro-méditerranéennes de culture. Une dizaine de villes du bassin méditerranéen l’ont reçu en 2018 en résidence pour réaliser sous le titre « Patrimoine en partage » des prises de vues sur ce principe esthétique.

Quatre premières photographies seront exposées à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine, puis quatre autres courant de l'année.

Toute l’actualité

Vous pourriez être intéressé(e) par…

Haut de page