Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site de la Scène de Bayssan

Thématiques : Culturelle

Types :

Type : Concert

Thèmes :

Thème : Musique

Ali Khattab, jeune guitariste égyptien a dans ses veines les maqâmats, les modes et les rythmes de la musique arabe. En apprenant la guitare, il s’éprend du flamenco. Son disque s’appelle Sin país, et pratique la fusion totale avec le jeune oudiste Hesham Essam, mélangeant fûte nay et palmas, cante jondo et chant soufi.

Où, Quand, Comment ?

  • Le 18/12/2022 à 19h00
  • Chapelle St Félix
  • Route de Vendres 34500 BEZIERS
  • +33 4 67 28 37 32
  • Plein tarif : 20
  • Tarif réduit : 7

Réserver Réservation obligatoire

Ali Khattab a pris en main sa première guitare dans la maison familiale au Caire, alors qu’il était à peine adolescent. Sans cours, et même très peu d'informations sur la guitare en Égypte à cette époque, il a lentement appris à accorder et à jouer cet instrument. Au cours de son apprentissage, il découvre la musique qui marquera le cours de sa vie : parmi les albums de Jimi Hendrix et Led Zeppelin, il trouve des cassettes de Paco de Lucía et Manolo Sanlúcar. Le son de la guitare flamenca et son impact émotionnel, le « duende » - ont finalement attiré Ali jusqu’à Jerez de la Frontera, en Andalousie, où il s'est plongé dans la musique flamenco dans les clubs, les fameux « tablaos », et dans les rencontres.
Selon ses propres mots, il a immédiatement commencé à jouer de la guitare flamenco dans un « style oriental ». Il portait en lui les maqamat (modes mélodiques de la musique arabe) et ceux-ci alimentaient directement les palos du flamenco, et son style unique, ancré sur les rives nord et sud de la Méditerranée, a commencé à se former sans contrainte ni artifice.
De la même manière, naturellement, Ali a commencé à composer, au fur et à mesure que sa vision musicale se formait, rassemblant autour de lui des musiciens partageant les mêmes idées. Cette conversation entre styles a été à la base de son succès, gravé dans deux albums très appréciés : « Al-Zarqa » (2010) et « Sin País » (2014).

Poursuivant son voyage, Ali ouvre son approche pour trouver davantage de liberté et une musique plus universelle. Alors que les maqamat arabes et les palos flamencos forment encore les racines de son incomparable son, il développe maintenant des éléments plus harmoniques qui donnent une nouvelle amplitude à son message, une expression de liberté, d'être "sin país" (sans frontières).
Plus romantique et familier aux oreilles occidentales, la musique d'Ali ne perd rien de ses racines arabes et de sa personnalité transméditerranéenne. Cette nouvelle approche qui convient à plusieurs formations, flamenco, orientale ou jazz, fait ressortir tout le dynamisme et la beauté mélodique des compositions d'Ali. C'est une musique véritablement internationale qui s'adresse, au-delà des frontières, à tous ceux qui aiment s’arrêter et écouter.

Voir tous les évènements

Réserver

Vous pourriez être intéressé(e) par…

Haut de page