RESTAURANT

À partir du 1er novembre, de nouveaux Chefs vous accueillent !

En savoir plus

Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site de la Scène de Bayssan
Thématiques : Culturelle

Types :

Type : Théâtre

Thèmes :

Thème : Poésie

Avec pudeur, Yannick Jaulin nous conte son échec d’amour. Il part à la recherche des sources de ce handicap, il revisite son enfance dans ce monde où l’amour était omniprésent mais où on n’en parlait jamais franchement.

Où, Quand, Comment ?

  • Le 23/11/2021 à 20h30 - durée : 01h30
  • Théatre Michel Galabru
  • Route de Vendres 34500 BEZIERS
  • +33 4 67 28 37 32
  • Plein tarif : 19
  • Tarif réduit : 7

Réserver

Jaulin n’a jamais réussi à raconter une belle histoire d’amour, que des histoires d’amour raté, des horreurs. À travers elles, il se coltine à lui, il enquête sur ce qui l’a construit, s’approche de sa géographie d’enfance qui a bâti sa manière ou ses mauvaises manières d’aimer. C’est un Yannick Jaulin intime, au présent qui nous renvoie chacun à la terrible difficulté
de vivre l’Amour, libre de tout héritage, un Jaulin qui se livre comme jamais. Yannick Jaulin cause d’amour perdu.

Il apparaît ancré dans sa terre, planté dans son parlanjhe vendéen. Projeté sur un cadre de toile, son ombre le dépasse. Elle est immense, presque difforme. Elle porte en elle toute la tradition du conte avec ses monstres, ses rois et leurs amours. Surtout leurs amours. Car l’amour est bien le grand sujet de ce nouveau spectacle de Yannick Jaulin. Avec une impudence pudique, il retrouve rapidement le français pour conter son échec d’amour. Sa désespérante habitude à ne pas savoir bien aimer, pas assez, pas vraiment... Il part à la recherche des sources de ce handicap qui le laisse avec deux mariages sur le flanc.

Il revisite son enfance paysanne dans ce monde où l’amour était omniprésent mais où on n’en parlait jamais franchement. Entre les deux, l’universel des contes et l’unicité de son histoire, se trouve tout le talent de Yannick Jaulin. Il trouve ce point d’équilibre ténu entre une histoire personnelle et une réflexion qui nous interpelle tous. Du Barbe Bleue dans son château aux questions de sa fille, des moeurs amoureuses des oiseaux à son introspection, il brasse les grands mythes, les doutes de l’homme, les mystères de l’amour qui dure... Il saupoudre des références au temps présent au coeur des histoires vieilles comme le monde. Sur scène, le spectacle est rythmé par les compositions de Morgane Houdemont au violon et Joachim Florent à la contrebasse, qui, tel un choeur de tragédie grecque derrière deux autres écrans, viennent résonner avec les mots et amplifier le propos. Ce n’est plus du conte, ce n’est pas vraiment du théâtre. C’est aussi du chant, de la musique et des pas de danse. C’est du Jaulin.

Du très bon Jaulin qui fait rire, émeut, s’emballe et se recroqueville sur ses questions. Et finalement cet aveu de mal d’amour sonne comme un hymne à l’amour. Et on repart léger mais chargé d’une question lancinante : Et moi, en amour, suis-je pinson, coucou ou pigeon ? Dans un troublant effet de miroir, Yannick Jaulin nous a renvoyé à notre propre chemin. Comme souvent les contes.

De et par Yannick Jaulin
Accompagnement musical et composition : Morgane Houdemont et Joachim Florent
Mise en scène : Philippe Delaigue
Collaboration à l’écriture : Valérie Puech et Marie-Odile Sansault
Lumières : Guillaume Suzenet et Fabrice Vétault
Son : Fabien Girard et Jean-Bertrand André
Scénographie : Alain Burkarth
Constructeur : Vincent Gadras
Régie : Laurent Jaulin

Production Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin
Coproduction Le Train Théâtre, Portes-lès-Valence ; Théatre Sénart, Scène Nationale de Lieusaint ;
Gallia Théâtre, Scène conventionnée de Saintes ; Théâtre Le Strapontin, scène des Arts de la Parole,
Pont-Scorff ; CPPC - Théâtre de L’Aire Libre, Saint-Jacques de la Lande ; Parc Naturel Régional des
Landes de Gascogne, Astérios Spectacles.
Coréalisation C.I.C.T.- Théâtre des Bouffes du Nord
En partenariat avec le Palais Idéal du Facteur Cheval.
Avec le soutien de l’OARA-Nouvelle-Aquitaine Du 8 au 29 novembre 2019
Remerciements à Marie-Odile Sansault pour son amitié et son soutien

Voir tous les évènements

Réserver

Vous pourriez être intéressé(e) par…

Haut de page